COHORTE DE 32 GHANEENS PARTICIPANT A LA BOURSE MANDELA WASHINGTON

Une cohorte ghanéenne de 32 boursiers Mandela Washington se joindra à 700 autres boursiers africains pour participer à un programme de formation académique et de formation au leadership de six semaines dans diverses universités des États-Unis d’Amérique.

Ils représentent les Fellows Ghana 2019 et sont supposés partager leur expérience avec d’autres et utiliser les leçons apprises pour les aider à diriger des organisations et des communautés afin de faciliter le développement du pays.

La bourse est le programme phare de la Young African Leadership Initiative (YALI), qui a aidé plus de 3 500 jeunes africains depuis 2010 à développer davantage leurs compétences et leur potentiel en matière de leadership.

Lors d’une réception en l’honneur de la cohorte à Accra, Mme Stephanie S. Sullivan, ambassadrice américaine au Ghana, a félicité le groupe.

Elle a déclaré que la cohorte ghanéenne de cette année, composée de 32 boursiers Mandela Washington, représentait le meilleur et le plus brillant des jeunes professionnels ghanéens de divers secteurs du pays.

L’ambassadeur a déclaré que l’autonomisation des jeunes était au cœur du partenariat États-Unis-Afrique pour faire progresser les objectifs de démocratie, de prospérité et de stabilité qui se renforçaient mutuellement.

En faisant référence à l’un des articles d’opinion de M. Tibor Nagy US. Mme Sullivan, Secrétaire d’Etat adjointe aux affaires africaines, a déclaré: «Tous ceux qui suivent les tendances en Afrique savent qu’un« tsunami »démographique se prépare d’ici 2050…»

«À moins de mobiliser l’esprit d’entreprise et le dynamisme des jeunes Africains et de créer des emplois et des opportunités qui les aideront à prospérer dans leurs pays, nous ne verrons pas le développement économique nécessaire pour soutenir ces populations.»

Elle a déclaré que près de 3 000 Ghanéens, soit un large éventail de dirigeants gouvernementaux, du monde des affaires, du monde universitaire et de la société civile qui occupent et ont occupé des postes de premier plan, notamment le professeur Mike Ocquaye, président du Parlement, M. Haruna Iddrisu, le chef de la minorité, la juge en chef Sophia Akuffo. et l’ancien président John. A. Kufuor ont bénéficié du programme d’échange américain.

Credit: ghananewsagency.org

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *